Connaissez-vous le tofu lactofermenté ?

L’effet bénéfique ou non de la consommation de soja sur notre santé fait l’objet d’une grande controverse dans le monde actuel de la nutrition. Cependant même du côté des détracteurs du soja, les versions fermentées sont présentées comme saines.

En effet un des reproches à l’encontre du soja est la présence d’inhibiteurs d’enzymes, tel l’acide phytique. Il s’agit d’un anti-nutriment qui empêche la bonne absorption de certains minéraux comme le calcium, le magnésium, le zinc ou le fer. Remarquez que l’on trouve aussi de l’acide phytique dans les céréales et les légumineuses et même les graines oléagineuses. De plus, on reproche aux glucides du soja d’être non digestibles provoquant ainsi des fermentations digestives toxiques et des flatulences. En Asie, le soja était considéré comme impropre à la consommation avant que l’on ne découvre les procédés de fermentation.

Tous ces inconvénients disparaissent avec la lactofermentation. Il s’agit d’une fermentation qui, sous l’action de certaines bactéries, produit de l’acide lactique. C’est un procédé naturel que l’on retrouve dans de nombreux aliments comme le pain au levain ou la choucroute. En fait, la lactofermentation est une sorte de pré-digestion.

Pour ma part, la question du soja gardant des zones d’ombres, j’en consomme de façon occasionnelle et en générale sous forme de tofu lactofermenté que je vous présente aujourd’hui.

tofu lactofermenté

Les avantages du tofu lactofermenté

Pour commencer, son goût est bien meilleur et plus prononcé que le tofu classique. Ensuite la lactofermentation possède des bienfaits multiples pour notre système digestif. En effet les produits lactofermentés contiennent des probiotiques qui agissent positivement sur notre flore intestinale. Ce produit est aussi riche en oméga 3.

Enfin, le bloc de tofu lactofermenté n’est pas pasteurisé, ce qui permet de conserver toutes les « bonnes bactéries ».

Le tofu lactofermenté est très très différent au goût du tofu classique. Il possède un goût plus fort avec une légère acidité. La texture se rapproche de celle de la feta.

Il existe différents parfums commercialisés par la marque Sojami : nature, aux olives, au pesto, mariné au tamari et la petite dernière (que je n’ai pas encore goûté) aux baies roses. Vous trouverez ces produits en magasins bio.

De mon point de vue, les versions aromatisées sont bien meilleures que la version nature. La version marinée au tamari est certainement la meilleure candidate pour découvrir cet aliment car c’est celle qui plait à tout le monde.

La liste des ingrédients est courte : eau filtrée, graines de soja dépelliculées, ferments sélectionnés, sel marin non raffiné pour la version nature. On ajoute des olives, du pesto, du tamari ou des baies roses à cette liste en fonction du parfum choisi.

Les utilisations du tofu lactofermenté

Vous pouvez le substituer au tofu ferme dans vos plats chauds, l’utiliser tel quel sur des tartines ou mélangé avec un peu de crème d’amande ou de soja pour un goût moins prononcé. Il sera parfait dans vos salades et vous pouvez aussi le faire rentrer dans vos préparations de type « fromagère mais sans fromage ».

Je vous propose par exemple une recette « comme une mayonnaise » à base de tofu lactofermenté au tamari qui rappelle la garniture des sandwiches « thon-mayo » ou la sauce d’une salade piémontaise. Vous pouvez retrouver la recette ICI.

Remarque : il existe aussi de la crème de soja lactofermentée, LIEN,  qui ressemble fortement (avec une pointe d’acidité en plus) à de la crème fraiche épaisse. Je vous la conseille vivement pour vos préparations sans cuisson.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer